QUESTIONS FRÉQUENTES

C’est une marque qui se construit autour de valeurs fondamentales qu’elle véhicule à travers ses engagements et ses promesses qu’elle applique au quotidien.

Cela passe par la transparence de la composition des produits, le choix des packagings, le lieu de fabrication, la prise en compte des distances de transport, l’impact carbone, …

Cela passe par une volonté réelle de se poser la question à chaque étape du développement des produits ou de la vie de la société pour limiter son impact sur l’environnement.

Voici quelques exemples de nos engagements :

- 0 suremballage : pas de boite carton qui finira de toute façon à la poubelle.

- Boites d’envoi en carton 100% recyclés et utilisant des encres végétales.

- Tous les imprimés sont réalisés sur des papiers recyclés et certifiés FSC.

- Packagings des produits en plastique recyclé (sauf la pompe … car nous n’avons pas encore la solution).

- Des fournisseurs proches de chez nous pour limiter l’impact carbone.

L'éco-conception est une approche puissante car elle prend en compte de manière systématique tous les enjeux environnementaux liés à des produits, aux différentes étapes de leur cycle de vie (fabrication, conditionnement, transport...). 

Le poids, la taille, la forme, la couleur, la protection du produit, … nous avons tout étudié !

À chaque étape de conception, nous avons privilégié les matériaux recyclables, ainsi que les solutions de transport les plus écologiques : Flacons et pilulier en RPET (plastique recyclé et recyclable pour lequel il existe réellement une filière de recyclage en France).

- Les flacons contiennent 50% de plastique recyclé et sont recyclables à 100%

- Le pilulier contient 100% de plastique recyclé et l’étiquette est 100% biodégradable (y compris la colle).

L’industrie du packaging est en pleine (r)évolution, nous nous engageons à intégrer les futures innovations responsables et écologiques dans chacun de nos développement produit pour préserver encore plus notre planète !

Les flacons sont en plastique recyclé (minimum 50%) et recyclable (à 100%).

Ils sont aussi réutilisables chez vous (attention à bien écrire dessus ce que contient le flacon lorsque vous le remplissez avec un autre produit 😉)

Le plastique n’est pas toujours mauvais… Poids léger = impact carbone réduit. C’est pourquoi nous avons choisi un packaging simple et sans double paroi.

Nous avons choisi de ne pas mettre de pompe sur l’huile sublime pour faciliter le recyclage, Pas de piston en métal = packaging 100% recyclable. Pensez quand même à dévisser le bouchon avant de jeter les 2 éléments dans le bac de recyclage pour faciliter le traitement des déchets.

Pour l’huile solaire, nous avons privilégié l’aspect « pratique » à l’utilisation et ce produit est donc pourvu d’une pompe spray (fabriquée en France) mais qui ne se recycle pas… Pensez à séparer la pompe du flacon avant de jeter le flacon dans la poubelle de recyclage.


Selon le Règlement cosmétique, les filtres UV « sont des substances qui sont exclusivement ou principalement destinées à protéger la peau de certains rayonnements ultraviolets en absorbant, réfléchissant ou dispersant ces rayonnements ». Il en existe deux catégories : les filtres chimiques ou organiques qui absorbent les rayons UV et les filtres minéraux ou inorganiques qui eux réfléchissent ces rayons. En Europe, c’est une liste positive, l’Annexe VI du Règlement Cosmétique qui énumère les filtres autorisés Ils sont au nombre de 30 (dont 28 chimiques + le dioxyde de titane (TiO2) et l’oxyde de zinc (ZnO), comme filtres minéraux).

Leur utilisation est très réglementée. Chaque pays a sa liste de filtres autorisés et régulièrement mise à jour. Seuls 17 filtres sont ainsi autorisés sur le sol américain ; 34 le sont en Australie.

Chez MIDI 12, nous avons choisi des filtres organiques nouvelle génération car nous sommes certains de la protection que ces filtres apportent pour notre santé et notre peau. Les filtres que nous utilisons sont autorisés dans des pays très stricts comme Hawaï et ne sont pas nocifs pour l’environnement.


Oui. L’essentiel est d’utiliser une protection solaire adaptée selon son phototype et l’indice UV.

Une haute protection et une exposition au soleil modérée sont les meilleurs moyens d’éviter les coups de soleil qui endommagent la peau. Ces bonnes habitudes contribuent à préserver sa santé, la beauté de sa peau et favorisent un bronzage plus beau et plus durable.

L’indice 50 est le SPF le plus élevé pour se protéger des rayons nocifs du soleil, mais ce n’est pas une protection totale. Le terme “écran total” est d’ailleurs interdit en Europe depuis 2006.

Même avec une protection solaire aussi forte, les UV activent la production de mélanine (le pigment qui colore la peau) nécessaire à l’apparition du bronzage. Un indice élevé de protection n’empêche pas de bronzer !

Désormais, la haute protection est conçue avec des textures légères et faciles à appliquer, sans effet « peau blanche » après application. Lait, crème, brume…selon les préférences et pour tous les types de peaux.


Huile végétale = huile vierge ou macérât huileux issu à 100% d'un oléagineux ou d'une plante (végétal).

Huile minérale = huile dérivée de pétrole, après transformation de celui-ci pour l'industrie.

À noter : certaines "huiles" sont aussi des dérivés de matières plastiques, comme les silicones, les polymers, les vynils, qu'on peut avoir sous forme liquide dans certains cosmétiques comme les huiles de massage.


Oui. L’essentiel est d’utiliser une protection solaire adaptée selon son phototype et l’indice UV.

Une haute protection et une exposition au soleil modérée sont les meilleurs moyens d’éviter les coups de soleil qui endommagent la peau. Ces bonnes habitudes contribuent à préserver sa santé, la beauté de sa peau et favorisent un bronzage plus beau et plus durable.

L’indice 50 est le SPF le plus élevé pour se protéger des rayons nocifs du soleil, mais ce n’est pas une protection totale. Le terme “écran total” est d’ailleurs interdit en Europe depuis 2006.

Même avec une protection solaire aussi forte, les UV activent la production de mélanine (le pigment qui colore la peau) nécessaire à l’apparition du bronzage. Un indice élevé de protection n’empêche pas de bronzer !

Désormais, la haute protection est conçue avec des textures légères et faciles à appliquer, sans effet « peau blanche » après application. Lait, crème, brume…selon les préférences et pour tous les types de peaux.

L’été, le corps et le visage s’exposent au soleil, au vent et à l’air. La peau a besoin d’être mieux hydratée qu’avec une simple crème hydratante. Pour que la peau assure sa fonction protectrice, il faut lui apporter l’eau et les soins dont elle a besoin.  

Un après-soleil permet à la peau de s'apaiser et de se réparer, de calmer les rougeurs ou les échauffements, tout en l'hydratant, en la rafraichissant, et en prolongeant le bronzage.

Sous différentes galéniques (lait, huile, lotion, gelée…), l’après-soleil préservera d’autant mieux le capital cellulaire de la peau, en la protégeant des radicaux libres responsables du vieillissement de l'épiderme.


Les UVA émis par le soleil sont à l'origine du vieillissement de la peau et des rides. Ces rayons ultraviolets ont les longueurs d’onde les plus longues et pénètrent profondément dans les tissus de la peau qu'ils endommagent.  Ils provoquent la formation des radicaux libres, responsables de la détérioration des lipides, des protéines et de l'ADN des chromosomes des cellules, ainsi que de la destruction des fibres de collagène et d’élastine. Attention : l’action négative des UVA n'est pas toujours immédiatement visible car elle est lente et cumulative.

Le complément alimentaire est à réservé aux adultes (+ de 18 ans) pour les huiles, aucuns soucis, elles peuvent être utilisées par les enfants ( + de 3 ans), les femmes, et les hommes.

Les formules sont sans conservateurs et sans ingrédients controversés !


Nos formules et nos parfums sont cleans, 100% d'origine naturelle et sans allergènes.

La législation européenne est la plus stricte du monde et impose un contrôle et des tests sur chaque produit cosmétique avant d’en autoriser la vente. Néanmoins, nous avons souhaité aller encore plus loin en nous imposant une charte de formulation très stricte et en excluant des ingrédients autorisés mais sujet à controverse.

FILTRES SOLAIRES

Selon le Règlement cosmétique, les filtres UV « sont des substances qui sont exclusivement ou principalement destinées à protéger la peau de certains rayonnements ultraviolets en absorbant, réfléchissant ou dispersant ces rayonnements ». En Europe, c’est une liste positive, l’Annexe VI du Règlement Cosmétique qui énumère les filtres autorisés Ils sont au nombre de 30 (dont 28 chimiques + le dioxyde de titane (TiO2) et l’oxyde de zinc (ZnO), comme filtres minéraux). Leur utilisation est très réglementée. Chaque pays a sa liste de filtres autorisés et régulièrement mise à jour. Seuls 17 filtres sont ainsi autorisés sur le sol américain ; 34 le sont en Australie. ORGANIQUE VS MINERAL Il en existe deux catégories : les filtres chimiques ou organiques qui absorbent les rayons UV et les filtres minéraux ou inorganiques qui eux réfléchissent ces rayons.

 Il existe de nombreux filtres chimiques qui doivent être combinés entre eux pour permettre une protection contre les UVA et les UVB. Certains filtres sont très controversés et potentiellement cancérigènes comme l'octocrylène ou l'oxybenzone. Toutefois, la chimie n'est pas toujours mauvaise et de grands progrès ont été fait dans ce domaine de la part des laboratoires pour développer des filtres efficaces et sains pour notre santé.

Nous avons choisi des filtres organiques nouvelle génération car nous sommes certains de la protection que ces filtres apportent pour notre santé et notre peau. Les filtres que nous utilisons sont autorisés dans des pays très stricts comme Hawaï et ne sont pas nocifs pour l’environnement. L'association de ces filtres avec des huiles végétales permet d'avoir des produits sains, non nocifs pour notre santé, et efficaces pour se protéger du soleil. Ces filtres permettent d’avoir des produits très sensoriels et faciles à utiliser pour se protéger avec plaisir !

Nous vous garantissons que nos filtres ne contiennent pas les ingrédients suivants jugés nocifs pour l’environnement, perturbateurs endocriniens et/ou cancérigènes : 

- Oxybenzone – Octinoxate – Octocrylène - Nanoparticules

Les filtres minéraux (Oxyde de zinc et Dioxyde de titane) ont l'avantage de ne pas pénétrer dans l'épiderme. Ils sont maintenant interdits sous forme nano car dangereux pour la santé. Ces filtres sont de part nature épais et difficiles à intégrer dans des formules fluides et légères. Ils sont efficaces contre le soleil lorsqu'ils sont en quantité suffisante dans la formule et donc, à date, dans des crèmes épaisses et blanches

HUILES VÉGÉTALES

Le soja est connu pour ses propriétés contre l’hyperpigmentation, la prévention et le traitement des taches brunes par un contrôle des taux de mélanine dans la peau.

Le soja protège et répare notre peau, plus particulièrement grâce aux effets antioxydants des isoflavones, les extraits les plus connus de cet ingrédient.
D’une part, ils agissent contre le photo-vieillissement puisqu’ils protègent la peau contre le stress oxydatif induit par les rayons UVB. En diminuant ainsi les radicaux libres, ils ont la capacité d'inhiber les dégâts oxydatifs (effet protecteur).
D’autre part, ils contribuent à la réduction des dommages causés par le soleil sur la peau en favorisant le renouvellement des cellules, la maintenance de la matrice extracellulaire, la réduction de l'épaississement de l'épiderme et la rugosité de la peau (effet réparateur). 

L’huile de soja agit donc d’une manière générale à la préservation de la jeunesse de la peau. Grâce à son action stimulante sur la production d’acide hyaluronique et de collagène cette huile végétale naturelle contribue à une amélioration des différentes carences de notre peau provoquées par l’âge, notamment les rides, les ridules, le froissement de la peau, la perte d'élasticité et d’hydratation de la peau.

L’huile de soja est présente dans notre huile SUBLIME


Riche en vitamine C, en caroténoïdes, en oméga-3 et oméga-6, cette huile est connue comme ingrédient bonne mine, anti-âge puissant, et restructurant d'exception pour la peau. Les phytostérols qu’elle contient vont calmer et apaiser les peaux fragilisées.

Cette association de nombreux actifs confère à l'huile d'argousier de puissantes propriétés antioxydantes qui participent à la protection naturelle de la peau. Particulièrement régénérante, elle stimule les mécanismes de réparation de la peau.

Véritable merveille de Dame Nature, l’argousier est originaire d’Asie. C’est est un magnifique olivier au feuillage argenté qui porte de petites olives orange, super-aliments, bombes de vitamines, sources de minéraux et omégas, un des aliments les plus riches et complets qui soit. L’argousier (hippophae rhamnoïdes) tire d’ailleurs son nom latin de ses racines grecques : Hippo (cheval) et phaos (luisant) parce que l’argousier faisait briller le pelage des chevaux qui le consommaient.

L’huile d’argousier est présente dans notre huile SUBLIME et dans nos huiles SOLAIRE


Proche du sébum humain, elle est une matière première incontournable dans les soins naturels du visage. L’huile de jojoba est issue de la pression à froid et sans solvant des graines de jojoba ce qui permet à l’huile de conserver tous les nutriments contenus dans les graines.

Surnommée « l’or des Incas », les peuples d’Amérique du sud et d’Amérique centrale l’utilisait déjà pour se protéger des rayons du soleil. 

Elle régule la production de sébum et c’est pour cela qu’elle est souvent conseillée pour les peaux mixtes. L’huile de Jojoba n’est pas une huile mais une cire végétale qui lui confère son toucher sec. Elle est reste pourtant très hydratante !

L’huile de jojoba est présente dans notre huile SUBLIME, dans nos huiles SOLAIRE

L’huile de carotte est le résultat de la macération de racines de carotte dans une huile de tournesol biologique désodorisée. L’extrait est ensuite filtré après macération et agitation du végétal dans l’huile qui s’enrichie en caroténoïdes. 

Grâce à sa teneur en bêta-carotène et vitamine A, le macérat de carotte fait office d’antioxydant naturel qui rend notre épiderme plus résistant face aux rayons ultra-violets. Cette caractéristique lui confère la capacité de combattre les radicaux libres et le stress oxydatif, à l’origine du vieillissement prématuré de la peau. Mais cela ne suffit pas pour protéger votre peau au soleil, ne faites donc pas l’impasse sur la crème ou l’huile solaire !

Sa teneur en bêta-carotène donne un effet bonne mine immédiat à la peau, ravive l’éclat du teint, et lutte contre le vieillissement cutané. 

La vitamine A et les acides gras font d’elle un parfait soin après-soleil naturel pour prolonger la durée de votre bronzage.

L’huile de carotte est présente dans notre huile SUBLIME.


Riche en anti-oxydants, l’huile végétale de Pépins de Framboise est un actif idéal pour lutter contre les signes du vieillissement de la peau dans les soins anti-âge. Restructurante et apaisante, elle s’incorpore parfaitement dans les préparations pour les soins des peaux délicates et après-soleil.

Ce sont les petites graines trouvées dans la pulpe des Framboise que l'on fait sécher et broyer. Et c'est de cette poudre qu'est extraite l'Huile de Pépin de Framboise.

Réparatrice et régénérante, elle a la capacité de tonifier la peau et de préserver son film hydrolipidique. Riche en vitamine E, en acides gras (Oméga 3, 6, 9) mais aussi en caroténoïdes, qui sont tous de puissants antioxydants, l’huile de pépins de framboise prévient le vieillissement prématuré et retarde l’apparition des rides et ridules, tout en maintenant l’élasticité et l’hydratation de la peau.

Excellent anti-âge, elle est donc tout à fait recommandée dans le soin des peaux matures, fatiguées et/ou souvent exposées aux agressions extérieures.

Huile sèche, elle est aussi nourrissante que légère et pénètre rapidement dans la peau sans laisser de film gras. Peu comédogène (indice 1 sur 5), elle convient donc aux peaux grasses comme aux peaux sèches. Composée à 80% d’acides gras essentiels, parmi lesquels des oméga 6, elle contient aussi du bêta-carotène, qui la rend particulièrement efficace face au soleil !

Elle fait d’ailleurs partie des huiles végétales possédant un indice de protection naturel, pouvant aller de 28 à 50 SPF, selon sa qualité et sa provenance. Attention toutefois, la protection solaire reste minime et est à utiliser en association avec un filtre solaire

L’huile de pépins de framboise est présente dans notre huile SUBLIME, dans nos huiles SOLAIRE

Connue pour améliorer l’élasticité de la peau, elle favorise tout autant la régénération cutanée. Par son une action relipidante combinée à un fort pouvoir antioxydant, elle constitue un excellent soin pour la peau. Légère et non comédogène, elle pénètre rapidement tout en ayant un très fort pouvoir nourrissant.


Le Sésame est une plante qui est capable de résister à la sécheresse et au manque d’eau : Elle a su s’adapter à son milieu de vie, en fabriquant des molécules lui permettant de se protéger des agressions extérieures.

Riche en acide gras essentiels, ses propriétés nourrissantes, assouplissantes et régénérantes protègent l’épiderme, et soulagent l’inconfort des peaux déshydratées et irritées tout en maintenant l’hydratation de la peau.

L’huile de sésame est présente dans notre huile SUBLIME.

Le tournesol porte une dénomination botanique commune : Helianthus. Ce terme latin signifie soleil.

La peau apprécie beaucoup l’huile de tournesol, riche en oméga 9 et aussi en vitamine E. Elle est très nourrissante, protectrice et assouplissante, un soigneux mélange pour vous donner un effet bonne mine !

La vitamine E est un très puissant anti-oxydant naturel qui permet de protéger la peau et a des propriétés slow-âge et anti-inflammatoire. 

L’acide oléique que nous trouvons principalement dans le sébum fabriqué naturellement par notre organisme, correspond notamment aux omégas 9 du tournesol. De ce fait, appliquée sur la peau, l’huile de tournesol permet de maintenir l’élasticité, la souplesse et l’hydratation de la peau. Elle a aussi une fonction réparatrice et protectrice. L’huile de tournesol, de par ses vertus reconnues, permet d’apporter soutien et équilibre à notre peau.

Il se trouve ainsi que l’huile de tournesol convient parfaitement pour remédier à la peau sèche, déshydratée ou sensible. La peau est incapable de produire l’oméga 6, qui pourtant en cas de carence, rend celle-ci sèche et peu souple. Cet actif essentiel permet donc de l’hydrater en profondeur tout en renforçant ses cellules contre les agressions extérieures.

Grâce à sa forte teneur en vitamine E, l’huile de tournesol a des vertus antioxydantes, et c’est ainsi qu’on la retrouve régulièrement dans la formulation de soins cosmétiques. Elle détruit les radicaux libres et protège aussi les cellules contre l’exposition solaire. A travers son cocktail de vitamines, d’acides gras et d’antioxydants, elle permet de préserver la jeunesse de la peau et prévient l’apparition des taches brunes.

L’huile de tournesol est présente dans notre huile SUBLIME, et dans nos huiles SOLAIRE

LES AUTRES INGRÉDIENTS

La Bardane contribue à la santé et à la beauté de la peau grâce à ses propriétés antibactériennes et dépuratives.

La racine de bardane contient un polysaccharide appelé inuline et des acides-phénols, poly-acétylènes. Ces flavonoïdes ont une activité anti-infectieuse et anti-inflammatoire qui régule la sécrétion de sébum. "Ces substances exercent une action stimulante, dépurative, sudoripare et régulatrice des glandes sébacées. Elles permettent d'accompagner les affections de la peau telles que l'acné.

La Bardane favorise aussi le microbiote et représente un bon prébiotique grâce à l'inuline qui favorise une bonne flore intestinale.

Le nom botanique dérive du grec arktos signifiant « ours » et lambanô signifiant « attraper », à cause de l’aspect hérissé de ses fruits, qui s’accrochent au pelage des animaux. Au cours du Moyen Age, les européens s’en servaient pour lutter contre les problèmes de peau, les maladies vénériennes, les problèmes de vessie et de rein et les tumeurs cancéreuses.

La bardane est une grande plante qui peut mesurer jusqu’à 1,50 m et qui peuple les bords des chemins, de préférence calcaires et ammoniacaux. Elle présente des larges feuilles alternes, légèrement dentées sur les bords et bicolores (vert mat sur le dessus et blanchâtres en dessous). La seconde année de végétation, en été, elle se couvre de fleurs resserrées en grelot de couleur pourpre. Les fruits sont épineux et de couleur brune. Pour l’utilisation thérapeutique on récolte la racine longue et charnue de la plante de première année.

Contient une grande richesse en Vitamine C naturelle et biodisponible, c’est-à-dire facilement assimilable par l’organisme. La vitamine C est un puissant antioxydant qui lutte contre le vieillissement cellulaire en minimisant les effets des radicaux libres.

La vitamine A et le bêta-carotène sont des pigments flavonoïdes qui confèrent à l’acérola sa jolie couleur rouge et lui prêtent une activité antioxydante supplémentaire. Ils agissent en synergie avec la vitamine C pour une action décuplée sur les radicaux libres. 

Acérola est le nom d'un arbuste à feuillage persistant mesurant de 2 à 5 mètres et poussant naturellement dans les forêts sèches d'Amérique du Sud, principalement en Amazonie (Brésil et Venezuela) et au Pérou. On trouve également l'acérola à l'état sauvage aux Antilles. Aujourd'hui, il est cultivé au Brésil. Cet arbuste, parfois appelé "acérolier", produit des feuilles opposées de forme ovale ou elliptique, à pointe aiguë, longues de 2,5 à 7,5 cm. Les fruits de l'acérola sont surnommés "cerises des Barbades" ou "cerises des Antilles", tout simplement en raison de leur forte ressemblance avec la cerise, dans leur forme, leur taille et leur couleur.

Les feuilles de thé vert ne subissent pas d’oxydation après la cueillette et sont riches en antioxydants. Ces substances aux multiples bienfaits ont notamment la faculté de piéger les radicaux libres responsables de l’apparition des petites rides et du vieillissement cutané. C'est grâce à ses nombreux polyphénols, dont les catéchines et le gallate d'épigallo-catéchine (ou EGCG) que les radicaux libres sont détruits. Ce dernier a une action anti-inflammatoire qui soulage en cas d'irritations et protège les cellules face aux agressions.

Grâce à sa teneur en tanins aux vertus astringentes, le thé vert est utile aux peaux mixtes et grasses, dont il resserre les pores dilatés. En débarrassant la peau de ses toxines, le thé vert améliore l'éclat du teint de toutes les peaux. 

Le Camellia sinensis ou théier en langage courant, a été longtemps considérée comme une plante aux pouvoirs mystiques par les civilisations de l’Extrême-orient. L’infusion de ses feuilles au goût légèrement amer était qualifié d’«élixir d’immortalité», qui favorisait l’éveil et l’intelligence, procurait une santé de fer et une longue vie… La médecine chinoise quant à elle, reconnait ses propriétés antibactériennes, stimulantes du système immunitaire et tonifiantes ; des bienfaits santé prouvés et confirmés plus tard par la science moderne.

Le secret beauté d’une peau parfaite et hâlée au quotidien.

Atout bien-être, le bêta-carotène renferme aussi des vertus pour la beauté. Antioxydant majeur, il agit notamment en faveur de la protection des cellules contre les radicaux libres, et qualité plus rare, les préserve des dommages oxydatifs plus spécifiquement liés à la lumière.

Le bêta-carotène appartient à la famille de caroténoïdes. Ils forment une famille de plus de 600 pigments. Ils ont tous la particularité d’avoir une couleur jaune, orange ou rouge. Les caroténoïdes les plus connus sont le bêta-carotène, le lycopène et la lutéine.

Dans sa forme naturelle, le bêta-carotène permet la photosynthèse des plantes. Il est également un protecteur contre les rayons du soleil.

En tant que pigment naturel, il joue un rôle dans l’activation de la synthèse de la mélanine, agent organique responsable de la teinte naturelle de la peau, de la formation des grains de beauté et du bronzage lors de l’exposition au soleil. Avant tout protectrice pour la peau, la mélanine agit contre les effets néfastes des rayonnements ultra-violets (UV) : sensibilisation excessive de l’épiderme et vieillissement prématuré de la peau. Grâce à son action stimulante sur la synthèse de mélanine, le bêta-carotène permet donc de préparer la peau au soleil en renforçant ses fonctions protectrices naturelles.

Essentiel pour l’hydratation et la protection de la peau, le bêta-carotène est un pigment fragile, difficile à conserver, qui perd une partie de ses qualités actives quand il est trop chauffé. Les compléments alimentaires à base de bêta-carotène d’origine naturelle, avec un dosage optimisé, et une composition d’actifs définitivement fixée, apportent un gage de qualité et d’efficacité, sans aucun risque pour l’épiderme sensible.


L’histoire du bêta-carotène commence en 1881. C’est à ce moment qu’un chercheur isole pour la première fois des carotènes. Ce n’est cependant qu’au cours des années 80 que les pigments alimentaires sont étudiés de manière détaillée. Les scientifiques isolent alors les flavonoïdes et les caroténoïdes.

C’est à la fin des années 90 que les premiers bienfaits du bêta-carotène sont mis à jour.

Ce caroténoïde est un précurseur de la vitamine A. Celle-ci a été découverte en 1913. Ce n’est cependant qu’en 1930 que les scientifiques comprennent sa structure et son rôle dans l’organisme. Ils déduisent rapidement son caractère essentiel pour la croissance et la protection des maladies infectieuses.

Durant toutes ces années, les recherches sur la vitamine A et sur le bêta-carotène suivent des routes parallèles. À la fin du XXe siècle, les scientifiques comprennent le lien intrinsèque qui lie les 2 nutriments. Le bêta-carotène peut se transformer en vitamine A.

Le bêta-carotène est présent dans notre huile SUBLIME et dans les compléments alimentaires LES SUBLIMES.

Aussi connue sous le nom de tocophérol, la vitamine E est une vitamine dite liposoluble. Contrairement aux vitamines hydrosolubles, elle est soluble dans les graisses, l’organisme peut donc l’assimiler et la garder ainsi en réserve. Antioxydante, elle protège nos cellules de l’oxydation, responsable du vieillissement prématuré de nos cellules. 

Comme toutes les vitamines, la vitamine E est une substance organique sans valeur énergétique dont le corps a fondamentalement besoin pour sa croissance et son fonctionnement. L’organisme ne pouvant en produire suffisamment, il va donc falloir lui en fournir par le biais de l’alimentation, de compléments alimentaires, tant elle est vitale et importante pour notre bien-être.

La vitamine E est un véritable atout beauté grâce à son effet antioxydant. Protégée du vieillissement cutané, l’épiderme maintient un aspect lisse et souple plus longtemps. Cette vitamine agit comme un nutriment naturel et permet de maintenir un excellent taux d’hydratation tout en protégeant la peau des agressions extérieures comme la pollution. 

La vitamine E aide les peaux fragilisées à cicatriser : acné, brûlures dues au soleil… son pouvoir cicatrisant et sa capacité à régénérer la peau lui permettent littéralement de réparer l’épiderme abîmé.

On la retrouve ainsi dans de nombreux soins pour le visage et pour le corps, mais il est également conseillé d’en consommer régulièrement par voie orale.

Le terme tocophérol d’origine végétale regroupe différents dérivés de vitamine E. Il agit comme un puissant antioxydant, qui protège les cellules. Il est également présent, en plus ou moins grandes quantités, dans les huiles végétales, et fournit ainsi la meilleure protection qu'il soit contre l'oxydation de celle-ci. En outre, le tocophérol fixe l'hydratation dans la couche cornée. Il renouvelle les cellules, est anti-inflammatoire et réduit les dommages cutanés causés par les rayons UV. Même en grandes quantités, le tocophérol est écocertifié, il n'est pas irritant et très bien toléré par la peau.

Issu de l’estérification de la glycérine, c’est un épaississant pour tous les produits aqueux. D’origine naturelle, il est écocertifié et est dispersible dans l’eau.
Cet ingrédient polyvalent est à la fois un émollient qui assouplit et adoucit la peau.
Il favorise également la pénétration des actifs dans la peau.

Cet émollient 100% d’origine végétale est extrait de l’huile de coco.

 Son toucher très fin, velouté et pénétrant est un excellent substitut aux huiles de paraffine et silicones synthétiques. Non comédogène, il permet d'alléger le toucher "gras" des huiles végétales.

Le sélénium est réputé pour son action antioxydante, indispensable à la protection des défenses naturelles de l’organisme. 

Le sélénium est un oligo-élément essentiel qui joue un rôle clé pour la santé de l’organisme. Il fut nommé ainsi en hommage à Séléné, la déesse de la lune dans la mythologie grecque. Le sélénium aide l’organisme à vaincre le stress oxydatif. Lorsque nous exposons de manière excessive notre organisme au tabac, à l’alcool, aux médicaments, au soleil, à la pollution atmosphérique, au stress… il tente de se défendre et d’éliminer ce surplus de toxines. Le sélénium serait réputé pour l’aider à s’opposer aux méfaits des radicaux libres et à la toxicité des métaux lourds (au même titre que le zinc, le bêta-carotène, les vitamines C et E…).

Le sélénium permet à l’organisme de produire le glutathion peroxydase qui, en synergie avec la vitamine E, contribue à préserver les cellules de l'oxydation par les radicaux libres, notamment celles pour lesquelles l’élimination des toxines est indispensable à leur bon fonctionnement.

Le zinc est bénéfique pour augmenter la résistance de l'organisme. C'est un élément indispensable et de teneur élevée dans l’organisme, il participe à la quasi-totalité des processus cellulaires.

Le zinc est un oligo-élément qui intervient dans de nombreuses réactions enzymatiques et joue un rôle important dans le métabolisme des protéines, des glucides et des lipides. 

C'est un anti-oxydant majeur et il interviendrait dans la prévention des effets toxiques dus aux radicaux libres. Il est très efficace pour lutter contre les acnés, les infections de la peau et stimuler la cicatrisation, les défenses immunitaires.

La forme gluconate du cuivre est la forme facilement assimilable du cuivre que l'on retrouve fréquemment dans les compléments alimentaires et présente plus d'avantages que d'autres formes de cuivre, comme le carbonate et le sulfate de cuivre. 

Le Gluconate de Cuivre est une forme hautement biodisponible et soluble de cuivre. Il est utilisé dans les compléments alimentaires, afin de lutter contre les carences mais aussi d’améliorer l’aspect de la peau, le bronzage et la protection solaire (en tant que cofacteur de la synthèse de mélanine), la cicatrisation, la lutte contre les radicaux libres.

Le cuivre est un oligo-élément essentiel que l'on retrouve naturellement dans l'organisme des êtres-vivants. L'Homme est incapable de synthétiser le cuivre, il est donc essentiel d'apporter du cuivre par l'alimentation quotidiennement ou par des compléments alimentaires.

Pour produire les sels de l’acide stéarique, on saponifie d’abord les graisses qui sont d’origines végétales, c'est-à-dire qu’on les traite par des bases. C’est ainsi que les combinaisons de lipides deviennent hydrosolubles d’un côté et peuvent, sous forme d’additifs, stabiliser les mélanges de plusieurs ingrédients. C’est par les lipides liquides et par la combinaison de sodium, de potassium et de calcium que se développent les sels de l’acide stéarique. Selon la sorte du lipide, ces sels ressemblent soit à des granulés blancs jaunâtres ou soit à des huiles sombres et jaunes ou encore à de la cire. La matière première la plus importante est l’huile de soja. Il est utilisé comme agent anti-agglomérant et pour prolonger la durée de conservation du produit.

Selon le principe de précaution, nous excluons de nos formules de nombreux ingrédients pouvant présenter un risque pour le consommateur ou pour l'environnement, parmi lesquels :

- Parabènes : utilisés comme conservateurs dans de nombreuses formules, les parabènes sont des perturbateurs endocriniens (néfastes pour l’équilibre hormonal, pouvant conduire à des cas de stérilité).

- Phenoxyéthanol  : conservateur, facilement absorbé par voie cutanée, peut induire des effets neurotoxiques et des troubles neurologiques. Risques cancérigènes non négligeables, perturbateur endocrinien.

- Chlorphenesine  : Conservateur dérivé du chlore, polluant.

- Phtalates  : agents fixateurs, permettant ainsi aux parfums de tenir plus longtemps ou empêchant les vernis de s’écailler, mais que l’on retrouve dans de nombreux objets en plastique (notamment en PVC). Ils sont soupçonnés d’être des perturbateurs endocriniens.

- Huiles minérales  : issues de la pétrochimie, elles sont souvent moins chères que leurs homologues végétales et n’ont aucune qualité nutritionnelle pour la peau.

- Sulfate  : ingrédient synthétique à base de soufre, agent moussant qui peut être irritant pour la peau.

- Formaldéhyde  : conservateur soupçonné d’être cancérogène.

- DEA/MEA/TEA  : agents moussants et permettant de réaliser des textures crémeuses. Substance potentiellement cancérogène et pouvant causer des irritations.

- PEG  : dérivé du pétrole, les PEG sont utilisés comme épaississant, émulsifiant, tensioactif ou humectant. Bien que couramment utilisés dans les produits cosmétiques ou shampooings, les PEG sont soupçonnés d’être cancérogènes et sont également très peu biodégradable. Ils s’accumulent dans la nature par écoulement des eaux usées.

- Silicone : utilisés pour apporter de la douceur les silicones sont des dérivés du plastique très peu biodégradable qui polluent l’environnement par écoulement dans les eaux usées.

- EDTA  : permet de stabiliser les formules cosmétiques dans le temps mais non biodégradable, pollue l’environnement en s’écoulant dans les eaux usées.

- Toluène  : solvant volatil, polluant, irritant pour la peau, les yeux et le système respiratoire.

- Triclocarban : conservateur, non biodégradable, toxique pour les fonds marins.

- Butylène-Glycol : humectant, soupçonné d’être cancérogène et peut causer des troubles de la reproduction, non biodégradable.

- Propylène-Glycol : conservateur, soupçonné d’être cancérogène et causer des troubles de la reproduction, non biodégradable.

- Triclosan : antimicrobiens puissants mais polluants.

- Benzophénone : photosensibilisant, soupçonné d’être un perturbateur endocrinien.

- Méthylisothiazolinone ou MIT : conservateur puissant, souvent utilisé pour remplacer les parabènes, mais qui s'avère irritant et pouvant causer de l'eczéma de contact.

Notre Blacklist d'Ingrédients

Selon le principe de précaution, nous excluons de nos formules de nombreux ingrédients pouvant présenter un risque pour le consommateur ou pour l'environnement, parmi lesquels :

- Parabènes : utilisés comme conservateurs dans de nombreuses formules, les parabènes sont des perturbateurs endocriniens (néfastes pour l’équilibre hormonal, pouvant conduire à des cas de stérilité).

- Phenoxyéthanol  : conservateur, facilement absorbé par voie cutanée, peut induire des effets neurotoxiques et des troubles neurologiques. Risques cancérigènes non négligeables, perturbateur endocrinien.

- Chlorphenesine  : Conservateur dérivé du chlore, polluant.

- Phtalates  : agents fixateurs, permettant ainsi aux parfums de tenir plus longtemps ou empêchant les vernis de s’écailler, mais que l’on retrouve dans de nombreux objets en plastique (notamment en PVC). Ils sont soupçonnés d’être des perturbateurs endocriniens.

- Huiles minérales  : issues de la pétrochimie, elles sont souvent moins chères que leurs homologues végétales et n’ont aucune qualité nutritionnelle pour la peau.

- Sulfate  : ingrédient synthétique à base de soufre, agent moussant qui peut être irritant pour la peau.

- Formaldéhyde  : conservateur soupçonné d’être cancérogène.

- DEA/MEA/TEA  : agents moussants et permettant de réaliser des textures crémeuses. Substance potentiellement cancérogène et pouvant causer des irritations.

- PEG  : dérivé du pétrole, les PEG sont utilisés comme épaississant, émulsifiant, tensioactif ou humectant. Bien que couramment utilisés dans les produits cosmétiques ou shampooings, les PEG sont soupçonnés d’être cancérogènes et sont également très peu biodégradable. Ils s’accumulent dans la nature par écoulement des eaux usées.

- Silicone : utilisés pour apporter de la douceur les silicones sont des dérivés du plastique très peu biodégradable qui polluent l’environnement par écoulement dans les eaux usées.

- EDTA  : permet de stabiliser les formules cosmétiques dans le temps mais non biodégradable, pollue l’environnement en s’écoulant dans les eaux usées.

- Toluène  : solvant volatil, polluant, irritant pour la peau, les yeux et le système respiratoire.

- Triclocarban : conservateur, non biodégradable, toxique pour les fonds marins.

- Butylène-Glycol : humectant, soupçonné d’être cancérogène et peut causer des troubles de la reproduction, non biodégradable.

- Propylène-Glycol : conservateur, soupçonné d’être cancérogène et causer des troubles de la reproduction, non biodégradable.

- Triclosan : antimicrobiens puissants mais polluants.

- Benzophénone : photosensibilisant, soupçonné d’être un perturbateur endocrinien.

- Méthylisothiazolinone ou MIT : conservateur puissant, souvent utilisé pour remplacer les parabènes, mais qui s'avère irritant et pouvant causer de l'eczéma de contact.